.

.

SNAPSY

.

mardi 26 février 2013

Une nouvelle ère dans le secteur


Mardi 26 Février 2013
Une nouvelle ère dans le secteur
Par Amar CHEKAR
Le problème de la pénurie des médicaments est dû au dysfonctionnement dans la distribution et à la mauvaise gestion de la chaîne d'approvisionnement.
Réconfortée par l'accueil qui leur a été réservé par le cabinet du Premier ministre Abdelmalek Sellal, le 31 janvier, avant d'être reçue une deuxième fois, le 12 février dernier, par le ministre de la santé, Abdelaziz Ziari, l'intersyndicale de la santé publique à savoir, le Snpssp, Snpsp, Snapsy et Snepem, exprime une satisfaction remarquable, tout en insistant sur la nécessité de passer au concret dans les meilleurs délais.
«Depuis quatre mois, nous n'avons pas fait de sortie publique. Mais, cette fois ci, c'est pour la première fois que nous avons été reçus par le cabinet du Premier ministre qui a donné instruction après trois jours seulement de la date où nous en avons fait la demande», a déclaré hier, Dr Khaled Keddad, coordinateur de cette organisation autonome, dans une conférence de presse au siège de l'intersyndicale à Alger.
Les quatre secrétaires généraux des différents syndicats, qui ont habitué les journalistes par leurs désarrois et critiques, sont cette fois-ci satisfaits. «Les deux ex-ministres de la Santé les ont faits roulés pendants plusieurs mois, rien que pour l'ouverture du dialogue».
Observant un silence radio depuis le 16 octobre 2012, les conférenciers de l'intersyndicale, ont toutefois souhaité que les promesses qui ont été avancées par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, soient traduites dans la réalité, afin d'entamer une nouvelle étape dans la prise en charge des malades et dans le développement du secteur de la santé qui souffre tant en Algérie. «La différence que nous avons enregistrée, réside dans le parrainage de nos revendications par le Premier ministre lui-même, et ce, contrairement aux autres ministres qui n'hésitaient pas chaque fois, à tirer à tort et à travers sur les syndicats, tout en rejetant les responsabilités sur le plus haut niveau de leurs prérogatives ministérielles», notent ces syndicalistes.
Par ailleurs, Dr Khaled Keddad, coordinateur de l'intersyndicale, a mis le point sur la nécessité de l'élargissement de la commission centrale chargée du dossier des revendications. Cela, afin de pouvoir trouver des solutions adéquates à l'épineuse question de l'amendement des statuts et du régime indemnitaire qui constituent le point nodal de tout le mouvement de protestation de l'intersyndicale. Répondant au sujet de la pénurie du médicament qui continue à faire l'actualité des officines, Dr Yousfi, secrétaire général du Snpssp, a souligné que le problème demeure toujours. «Il y'a une situation de dysfonctionnement total. Ce n'est pas en quelques mois que l'on peut résoudre un problème qui date de plusieurs années», a-t-il déploré, avant d'ajouter que c'est toute une chaîne de production, distribution et gestion des importations qu'il faut régler une fois pour toute, afin d'assurer la disponibilité des produits dans les différents points de ventes et les hôpitaux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire