.

.

SNAPSY

.

mercredi 17 octobre 2012

Les syndicats jouent l’apaisement mais restent vigilants

Mercredi 17 octobre 2012
Face aux nouvelles orientations du ministère de la santé
Les syndicats jouent l’apaisement mais restent vigilants
Par : Djazia Safta
La Coordination nationale du personnel de la santé, qui regroupe, entre autres, le Syndicat national des praticiens et praticiens spécialistes de la santé publique et les psychologues, a salué, lors d’un point de presse tenu hier au siège du syndicat à Alger, la “bonne foi” du nouveau ministre de la Santé, Abdelaziz Ziari, et sa volonté de dialogue. Du coup, la coordination opte pour l’apaisement et accorde un délai ne dépassant pas les six mois au nouveau ministre pour assainir la situation. 
“Depuis l’arrivée du nouveau ministre, nous décelons une volonté de renouer le dialogue. Après que nous étions ‘black-listés’ par l’ancien ministre, M. Ziari nous ouvre à nouveau les portes en tenant des rencontres avec les différentes organisations syndicales”, déclare M. Keddada, porte-parole de la coordination. Bien que les quatre syndicats ouvrent leurs bras au nouveau ministre, cela ne les empêchent pas de rester attachés à leur plate-forme de revendications. “Applaudir les nouvelles orientations du ministère de la santé ne signifie guère que nous abandonnons notre plate-forme de revendications. Bien au contraire, nous nous battons toujours pour le respect des libertés syndicales, une bonne prise en charge des malades, ainsi que pour la révision du statut particulier et du régime indemnitaire”, fait savoir le premier responsable de la coordination.
De son côté, Mohammed Yousfi, président du Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé public (SNPSSP), souligne que “les premières démarches du ministre sont encourageantes. Dès son installation, il a retiré les décrets concernant l’organisation du concours de graduation. La commission mixte a repris du service, les membres du jury sont des spécialistes et la date de l’examen est pour bientôt”.
Le syndicaliste ajoute que “la commission qui statuera sur l’avenir du service civil sera prochainement installée. M. Ziari a, également, donné instruction d’annuler toutes les décisions concernant les ponctions sur salaire dont les syndicalistes souffraient durant la période de son prédécesseur”. Pour sa part, Lyes Merabet, président du Syndicat national des praticiens de la santé publique (SNPSP), précise que son syndicat est prêt à aider le nouveau ministre à résoudre les problèmes dont souffre le secteur. “Lors de notre rencontre avec le ministre de la Santé, ce dernier a reconnu que le chantier est catastrophique. Il nous a demandé de l’aider, chose que nous ferons avec plaisir.”  “Mais nous ne sommes pas sans savoir qu’il est impossible d’organiser un secteur sans améliorer les conditions socio-professionnelles du personnel”, conclut-il.

D. S.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire