.

.

SNAPSY

.

dimanche 23 septembre 2012

Activités syndicale : M. Khaled Keddad, reconduit à la tête du SNAPSY


samedi 22 septembre 2012

Jeudi dernier, s’est ouvert le premier congrès national du syndicat national algérien des psychologues (SNAPSY) au complexe de la mutuelle des travailleurs des matériaux de construction de Zéralda, en présence d’un représentant du ministère de Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale et de nombreux invités, parmi lesquels figurent des cadres dirigeants de plusieurs syndicats autonomes.
Issus de l’ensemble des wilayas du pays, les participants, dont la majorité sont des femmes, auront à choisir leurs représentants, au Conseil national et au bureau national du SNAPSY, durant les deux jours du congrès, sans oublier de débattre de la situation socioprofessionnelle actuelle et des revendications légitimes de leur corporation qu’ils comptent soumettre à l’appréciation des autorités, notamment le statut particulier, le régime indemnitaire et la formation des psychologues. Selon M.Khaled Keddad, présent sortant du bureau national du SNAPSY, « les psychologues ne sont pas appréciés à leur juste valeur en Algérie.» Malgré tous les efforts qu’ils déploient sur le terrain pour être à l’écoute de leurs patients, les aider à surmonter leurs problèmes et à se soigner.Les psychologues ne sont pas considérés comme les autres praticiens de santé publique, tels que les pharmaciens, les chirurgiens-dentistes, etc., au niveau  des lieux de travail, a estimé M.Keddad, en déplorant le manque de moyens matériels et techniques nécessaires à l’exercice de la profession, qui compte aujourd’hui quelque 5.000 membres permanents, la plupart, soit 73% travaillant dans le secteur public (santé, solidarité, justice, jeunesse, etc.).L’arrêté ministériel définissant les règles de la profession ne fait aucune mention du budget qui est alloué à cette activité, précise le syndicaliste avec beaucoup de regrets avant d’évoquer le cas des vacataires parmi les psychologues qui sont actuellement livrés à eux-mêmes, ce que soit sur le plan de l’emploi (précaire) ou de leur situation sociale.
Concernant le volet de la formation, M.
Khaled Keddad, qui traîne une longue expérience dans l’activité syndicale et dans son travail, n’a pas cessé de rappeler l’importance d’une formation, de qualité (bac +5) pour les psychologues, synonyme de promotion (avec rang de docteur pour les concernés, comme cela a été fait pour les pharmaciens et les dentistes).
D’autres points ont été également abordés par le président du bureau national sortant du SNAPSY, comme c’est le cas de la faiblesse de la couverture (32% de la couverture des besoins du secteur de l’éducation en psychologues), avant de s’engager pleinement dans les travaux de ce premier congrès du syndicat national des psychologues, à travers deux commissions : “Organisation et fonctionnement du
SNAPSY” et “Revendications et plan d’action du syndicat”, étant donné que la matinée du vendredi est consacrée à l’élection du conseil national du syndicat, lequel choisira à son tour son bureau national et le président qui le dirigera pour un mandat de 5 ans.

Mourad A.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire