.

.

SNAPSY

.

mercredi 27 juin 2012

Les syndicats autonomes s’organisent pour protester


Le mercredi, 27 juin 2012
Les syndicats autonomes de la Fonction publique relevant des secteurs de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la santé préparent un programme d’action commun pour défendre les libertés syndicales.
«Le droit syndical et le droit de grève» sont bafoués. Le constat n’émane pas cette fois d’une organisation internationale mais des syndicats autonomes de la Fonction publique. Réunies autour d’une coordination, plusieurs organisations syndicales ont décidé d’agir contre ce constat. La décision de la suspension du président du Syndicat national des psychologues, Khaled Keddad, de ses fonctions en raison de sa participation à un sit-in organisé le mois de février dernier devant le ministère de la Santé est «la goutte qui a fait déborder le vase». Les formations syndicales montent au créneau pour dénoncer «cette violation du droit syndical». L’Union nationale du personnel de l’éducation et de la formation (Unpef), le Syndicat et le Conseil national des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest, Cnapest), le Conseil national de l’enseignement supérieur (Cnes), le Syndicat des psychologues (Snapsy), le Syndicat des pharmaciens privés (Snap), le Syndicat des praticiens et praticiens spécialistes de la santé (SNPSSP), le Syndicat de l’enseignement paramédical et le Syndicat des professeurs et docents se réuniront demain pour décider de la forme de l’action de protestation prévue pour la semaine prochaine. Ces syndicats, qui dénoncent «une volonté affichée pour casser les syndicats autonomes», interpellent le président de la République pour intervenir et prendre des mesures «fermes» afin d’asseoir les libertés syndicales.

S. A. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire